un maître a été débutant un jour.

 

C’est une phrase que j’ai entendu dernièrement. Et vous ?

 
Vous êtes un maître pour marcher (si vous n’avez pas de problème de santé, bien sûr)

 

Rappelez-vous, vous avez appris  à marcher un jour.

Ou mieux, regardez un enfant de votre entourage. Voire même votre enfant, s’il est en âge d’apprentissage. Observez ce petit bout de chou. Vous êtes un maître dans l’art auquel il s’exerce. Pourtant vous avez été à sa place un jour !

Maintenant, revenez sur vous. Dans quoi êtes-vous débutant ? Et je vous félicite au passage d’avoir le courage de débuter quelque chose de nouveau, surtout si vous avez un age avancé. Ça veut dire que vous êtes jeune dans la tète.

Donc, vous démarrez quelque chose. Eh bien, mettez-vous à la place de cet enfant pour ce que vous apprenez aujourd’hui. L’enfant ne répète-t’il pas inlassablement les mêmes exercices jusqu’à réussir ?

Faites en autant,

 
répétez les actions que vous voulez réussir inlassablement !

 

Et vous réussirez ! Un enfant ne doute-t’il pas de marcher un jour ? Mais vous qui êtes un maître de la marche, 

vous savez qu’il va marcher !

 

D’ailleurs un praticien d’arts martiaux a dit un jour : je n’ai pas peur de celui qui connait mille coups, mais j’ai mortellement peur de celui qui a répété mille fois le même coup !

 

Qu’en pensez-vous ? Qu’est-ce que vous avez démarré de nouveau dans lequel vous doutiez jusque là de réussir ? Dites-le moi juste en dessous :