Voici les chiffres de ce qu’ont touché les traders en 2011 :

 

2436 personnes ont touché, à la City de Londres : 784 millions € en fixe et 2,7 milliards en variable. Soit une moyenne de 1,4 millions. En 2010, ils étaient 2525 qui ont touché  une moyenne de 2,3 millions. 

Sur l’Europe ils sont 3175 et ont touché 3,5 milliards de primes. 

En France, ils étaient 292 en 2010, contre 162 en 2011 qui ont empoché 54 millions en fixe et 203 millions en variable. Soit une moyenne de
1,6 millions. 

En Allemagne, le nombre de ces « golden boys » a chuté de 195 à 170 pour un gain moyen de 1,8 millions. 

En 2011, il y avait 125 de ces millionnaires en Espagne, 96 en Italie et 36 aux Pays-Bas selon l’EBA (Autorité Bancaire Européenne). Mais il n’y en avait pas, par exemple, ni dans les Pays baltes,  ni en Roumanie. 

 

Et maintenant les banques :
 

Autre sujet, à propos des banques, il y a 1,2 milliards d’euros d’actifs en 2012 qui seraient « en déshérence » dans les banques,  les propriétaires n’utilisent plus le compte car :

  • ils l’ont oublié (on multiplie les comptes aujourd’hui )

  • ou sont décédés et ils n’apparaissent pas dans l’héritage 

 

De plus, 298 millions d’euros correspondraient à des sommes conservées sur des comptes bancaires inactifs depuis dix ans. Et ces chiffres seraient inférieurs à la réalité…
Bien entendu, les banques ne se précipitent pas pour identifier ces avoirs en déshérence auxquels elles appliquent des frais de gestion lucratifs. 

Il y a 674 014 comptes pour 20 106 centenaires vivants. 

918 millions d’euros d’avoirs détenus par des disparus dormiraient dans les livrets A ( Caisse d’Epargne, La Banque Postale et Crédit Mutuel principalement ). 

 

Et aussi les assurances-vie :
Contrats d'Assurance-Vie

Contrats d’Assurance-Vie

 

Pour les assureurs, il y avait environ 2,76 milliards d’€ de contrats d’assurance-vie non réclamés en 2011. 

Par ailleurs, les Sages de la Cour des Comptes réclament que les sommes des contrats d’assurance-vie non réclamés dix ans après le décès de l’assuré soient transférées à la Caisse des Dépôts. 
Les assureurs seraient prêts à accepter et  mettre en place un dispositif pour accélérer la recherche des bénéficiaires…

A vos commentaires…. 

Photo page 25
Source : Les Échos 16 juillet 2013 Actualité économique et financière – Information économique et financière – Journal quotidien économique et financier – Les Echos.fr